« | Accueil

Commentaires

Jacques Benoit

Que ces minutes de jouissances pour toi ont été cruelles et terrifiantes pour moi ! Je n'avais même pas les mots pour me défendre contre toi. Je n'avais aucun système de protection contre l'horreur de ton crime. Tu m'as pris au piège comme un petit animal. Tu m'as fait mal. Et je saigne encore. Je saigne de te savoir libre alors que je suis prisonnier de ton enfer. Je suis prisonnier de ta débauche depuis ce jour-là. Tant de gestes violents commis sur un enfant de onze ans ! ... Je te dénonce avec mon corps d'adulte pour enfin protéger l'enfant que tu as sali pour le reste de ses jours.

Extrait - Je n'avais que onze ans (page 39) - La pédophilie un crime contre la personne - Jacques Benoit

http://www.jacquesbenoit.ca

Joest

683 titres, et moi et moi et moi...

Jusqu'où iront les éditeurs? Cela fait déjà plusieurs années que les libraires se plaignent d'être envahis de cartons, impossible de mettre en rayon tout ces livres (et a fortiori de les lire et de conseiller le lecteur.)
C'est une situation ubuesque!

isgood

Je suis un grand lecteur, un super blog, une chance que je sois tombé dessus :-)

Bonne continuation

vanina Scherrer

Le Prix Edgar Faure, créé par le petit-fils du président du Conseil, Rodolphe Oppenheimer, vient de constituer son jury 2008, où l’on trouve

Monsieur Roland Dumas (Ancien Ministre)

Monsieur Laurent Wauquiez (Secrétaire d'Etat, Porte parole du Gouvernement)

Madame Elisabeth Guigou (Députée de Seine St Denis -Ancien Ministre)

Monsieur Olivier Dassault (Député de l’Oise)

Madame Isabelle Debré (Sénatrice des hauts de Seine)

Monsieur Manuel Valls (Député de l'Essonne)

Monsieur Nicolas Domenach (Journaliste)

Monsieur Paul Wermus (Journaliste)

Madame Quitterie Delmas (Déléguée Nationale du Mouvement Démocrate)

Monsieur Patrick Gobert (Président du toit citoyen)

Monsieur Antoine Sfeir (Directeur des Cahiers de l’Orient)

Monsieur Philippe Tesson (Journaliste)

Monsieur Rodolphe Oppenheimer (Président de l’Association Edgar Faure)

fred

il est grand temps de vendre l'immobilier va s'effondrer....

Germaine

Une video sympa sur la remise du prix France Culture télérama au salon du livre, je vous la conseille:
http://www.dailymotion.com/FatCat_Films/video/x4pl74_france-culture-au-salon-du-livre_news

L'écrivain Ali Bouaziz

Cri d’un écrivain algérien exilé en Allemagne. Ali Bouaziz.

Salon du livre de Paris : l’inutile boycottage.

Les européens n’arrêtent pas de classer l’Algérie – ce pays situant en Afrique du nord- entre les pays arabes confinés en Asie mineure. Cela me donne même a penser que les européens sont les plus ignorants peuples qu’ont connus les temps modernes.
Je sais bien ce que signifie la raison d’état. Je sais que les arabes ont beaucoup de pétrole. Je sais qu’un arabe saoudien, avant d’arriver à son hôtel, en le réservant, il exige l’emplacement d’une ligne téléphonique aux toilettes. Mais je sais aussi, que moi, algérien de ma naissance et de ma nationalité que je ne suis pas arabe et le boycottage du salon du livre de Paris- du 14 au 19 mars 2008- n’engage que la personnalité du noceur-diplomate Abdelaziz Bouteflika, frustré et taraudé par son propre passé sans tenir compte du présent des algériens, compte par cette action séduire et impressionner les cochons arabes.
Ce n’est pas nouveau pour les algériens. Alger, cette ville africaine berbère, porte actuellement et pendant presque une année l’appellation d’« Alger capitale du monde arabe » et Tripoli, la capitale berbère de Libye est actuellement « la capitale du monde musulman ».
Que les écrivains juifs et israéliens mettent dans leurs têtes que les algériens - en tant que peuple - n’ont pas boycottés l’événement littéraire. Quant à la position du directeur du Centre culturel algérien à Paris, l’écrivain Mohamed Moulessehoul, alias Yasmina khadra, qu’il sache que quoiqu’il est a la tête d’une institution étatique algérienne, et payé par les dictateurs et les militaires d’Alger a leurs tête Abdelaziz bouteflika, son boycott du salon de livre n’engage que sa personne et son groupe de corrompus qui ne cessent de mentir aux algériens. Pour moi en tant qu’écrivain algérien, le boycott de Yasmina khadra de cet événement ne traduit qu’une obéissance aux ordres venus d’Alger. Pourtant au 07/03/2008 l’or d’une rencontre à Cologne (Allemagne) cet écrivain me disait qu’il est libre. Je me demande maintenant est-ce que Yasmina khadra est écrivain ou ambassadeur d’Algérie en France ?
Je ne dis pas cela parce que je suis pour le massacre des palestiniens, au contraire, je suis contre cet acharnement de violence contre les palestiniens, non parce qu’ils sont arabes ou autres, mais c’est une question de justice et d’humanité. Les palestiniens ont le droit de jouir de leur indépendance.
Revenant un peu en arrière, récemment le gouvernement palestinien avait des problèmes financiers suite à l’intrigue saoudienne et des USA. Les porcs de l’Arabie saoudite n’ont rien avoir avec la Palestine je pense.
Et puis il y a les égyptiens, ce virus qui a contaminé l’Afrique du nord, au moment du blocus de gaza, je pense que les égyptiens ont fermés les frontières aux palestiniens pour les voir mourir de fin. Donc ça signifie quoi ce boycottage. Ils se foutent de qui enfin par cette action?
Revenant a l’Algérie. Le fou de Abdelaziz Bouteflika en diplomate d’exhibition, avec sa diplomatie de paille oublie qu’il a emprisonné des journalistes, des écrivains, opprimé toutes oppositions « affaire Mohammed Benchicou », « interdiction de nouveau partis politiques », amnistie des terroristes, les 123 jeunes tués en Kabylie en 2001 sous le règne du président Abdelaziz Bouteflika.
Dans cette sorte de prison-hôpital psychiatrique appelée Algérie, le mal se fait chaque jour et rien ne peut réparer le mal qui a été fait. Le pays a été disloqué par l’idéologie arabe, comme un corps qui, touché aux organes sérieusement par une maladie, ne peut guérir tout de suite. Il faut du temps. Quelquefois, le corps ne retrouve pas sa forme. C’est le cas aujourd’hui de notre société encore en proie à des maladies et à des malades à la tête de l’état.
Quel rapport a-t-il ce tortionnaire, ce pervers de Abdelaziz Bouteflika avec la démocratie, avec le livre ?
Je dis cela simplement car le pouvoir algérien qui boycotte avec le clan des arabes le salon de livre de Paris, n’est qu’un groupe de militaro- politique corrompu, qui colonise les berbères en interdisant la langue tamazight, à l’instar de Shimon Pérès qui massacre les palestiniens.
Sachez mes concitoyens –algériens- que les écrivains hébreux ; Amos Oz, David Grossman, Avraham B.Yehoshua, Ron Leshem, Ron Barkai, Orly Castel-Bloom, Lizzie Doron, Israel Eliraz, Haim Gouri, Michal Govrin, Amir Gutfreund, Alon Hilu, Shifra Horn, Aharon Appelfeld et la liste des 39 autres invités d’honneur de ce salon du livre n’ont rien avoir avec la politique de Sharon ou de Pérès, quoiqu’ils défendent la culture hébreu – chose légitime pour chacun de nous- en les lisant, on comprend que se sont des gens qui sont d’abord contre la guerre et les tueries.
Mohammed Dib, - mort en exil- écrivain algérien qui a quitté l’Algérie au temps ou l’actuel président algérien Abdelaziz Bouteflika était ministre des affaires étrangères, dit ; « l’écriture est une forme de saisie du monde, mais cette saisie s’effectue dans un mouvement de recul ».
Dites-moi messieurs ! Un écrivain peut-il tuer en se reculant dans son isolement?

Pour mes amis intellectuels israéliens.

Par l’écrivain Ali Bouaziz.


Ca ne me surprend pas. Je suis un jeune écrivain algérien. J’ai déjà écris « loin est notre chemin, Monsieur le président ! », « aussi loin de Kaboul » et « la république des imbéciles ». Je ne suis pas arabe. Je suis berbère et mon Algérie est colonisée par les arabes qui ne font pas la différence entre un écrivain – homme libre et humain qui essaye de réorganiser le monde et le politique.
La décision de boycottage n’engage que la personne de Abdelaziz Bouteflika et son gouvernement. Le peuple n’à rien avoir avec ce qui se passe en Israël. Car l’Algérie est un pays musulman, mais non un pays arabe.
Les seuls perdants donc par ce boycott sont les berbères de l’Afrique du nord, Tunisie, Algérie, Maroc et Libye car les vrais arabes, ceux d’Asie mineure (saoudiens, yéménites, et autres) sont insensibles aux insultes. Un cochon ne sent pas les insultes.
Bouteflika, encore une fois prive les algériens de la communication et la connaissance en boycottant le salon du livre, en tous cas il est très connu pour cela. Ceux qui ont lus le livre de Mohammed Benchicou intitulé « Bouteflika : une imposture algérienne » sauront que ce président inculte qui vit par l’intrigue et le mensonge n’est qu’un vieux tortionnaire irresponsable.
On vit à l’exil pour fuir la police, les geôles, les balles assassines de Abdelaziz Bouteflika. Eh oui, les arabes protestent contre la valorisation d’Israël pour une semaine et oublient qu’ils colonisent l’Afrique du nord pendant 14 siècles.


Mon site Web : www.ali-bouaziz.com
E-mail : plume-4791@hotmail.fr
Algérien vivant en Allemagne


Première abdication de Yasmina khadra.

Yasmina Khadra : « Le discours de Shimon Peres est inacceptable et je ne m’inclinerai jamais ».
Dans un entretien accordé à El Khabar, le directeur du Centre culturel algérien à Paris, l’écrivain Mohamed Moulessehoul, plus connu sous le nom de Yasmina Khadra, confirme, avec un grand courage, le boycott du salon du livre de Paris, évoquant les principales raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision.
El Khabar : Confirmez-vous le boycott du salon du livre de Paris ?
Mohamed Moulessehoul : Effectivement, j’ai pris la décision de boycotter le salon du livre de Paris, et cela reste une décision personnelle qui n’a rien à voir avec la vague de boycotts de tous les écrivains arabes et algériens.
El Khabar : Quelles sont les raisons de ce boycott alors?
Mohamed Moulessehoul :Je ne veux pas participer à ce salon car ma conscience ne me le permet pas, et je crois que le discours prononcé par le président israélien a renforcer ma décision, car il a qualifié les boycotteurs d’ignorants et d’autres termes qui ne l’honorent pas. Par ailleurs, je ne peux pas participer à un salon destiné, en réalité, à défendre une cause politique, et qui demeure très éloigné du domaine culturel pour lequel il a été créé à l’origine.
El Khabar :Devons-nous comprendre, de vos propos, que vous soutenez tous ceux qui ont boycotté ce salon ?
Mohamed Moulessehoul :Je ne les soutiens pas car je ne les connais pas. Chacun est responsable de ses décisions, car il est motivé par ses propres raisons. J’ai appris, dans ma vie, à sauvegarder mon honneur, car même si mon parcours littéraire allait prendre une autre trajectoire à Paris, j’ai préféré autre chose. Je ne veux pas m’incliner, je crois à la paix, et cela n’est pas le chemin de la paix, à mon avis.
El Khabar :Ne craignez-vous pas un acharnement des médias français à votre encontre, ce qui pourrait avoir une incidence sur votre parcours littéraire ici en France ?
Mohamed Moulessehoul : Non mon frère, je suis ici en France depuis un certain temps, et je ne cèderai jamais aux pressions. Je n’ai peur de personne, et je n’ai aucune raison d’avoir peur. Il est sûr que je ne retournerai pas en arrière.



Yacine Mekiss     ALGER

Les écrivains algériens entre la censure et la mort.


Les algériens n’arrêtent pas d’évoquer le nom de Boualem Sensal ces derniers jours. « Les haragas, poste restante Alger »censuré par le gouvernement algérien », c’est bien, c’est un écrivain, et cela atteste une vraie solidarité. Mais pourquoi uniquement l’écrivain Boualem Sensal.
Mohammed Dib a écrit algérien ; la mort 90 roman, mais il est mort en France sans voir son roman réédité en algérie.
L’écrivain anthropologue Mouloud Mammeri est mort sans être reconnu.
Kateb Yacine, l’auteur de « Nedjma » a été boudé par le pouvoir algérien qui le considérait comme athée parce qu’il avait écrit « Mohammed prend ta valise ».

Revenant à nos jeunes écrivains. L’écrivain ALI BOUAZIZ actuellement est le plus jeune écrivain algérien qui écrit dans le roman politique et qui a écrit contre le pouvoir dictatorial algérien avec ces deux romans intitulés « long est notre chemin, Monsieur le président » et « les bâtards de la république ». Les algériens ne mesurent pas le risque que les écrivains opposants au régime mafieux algérien encourent. Tout le monde s’en fout de leurs situations. Mais il y a lieu de rappeler que quand un écrivain algérien est assassiné par le pouvoir, c’est l’Algérie qui en perd. Lui, l’écrivain il est déjà mort, puisque s’il écrit car il est malheureux et souffrant de la situation de son pays.
Revenant au boycotte du salon de livre de paris en mars 2008. Les arabes parlent de l’Israël et la palestine. Qu’ils sont ces arabes ? L’Algérie ? L’Algérie n’est pas un pays arabe. C’est un pays berbère.
Même pendant la domination de la civilisation dite musulmane « ou arabe » les arabes n’ont pas contribués a cette civilisation c’était les musulmans étranger a cette race qui ont donnés cette valeur a la civilisation musulmane.
Donc il est demandé au pouvoir algérien de respecter ces écrivains qui ont fuis l’Algérie pour ne pas mourir avant de boycotter les israéliens. L’Algérie est la star du non respect des droits de l’homme.

Vous savez pourquoi l’intellectuel Mahfoud BOUSSEBSSI a été tué ? Parce qu l’ambassade de France a qui il a demandé un visa. Ne lui a pas donné le visa a temps. Il devint de ce fait la proie des égorgeurs du pouvoir.
Donc arrêtez vos bêtises, « pays arabes » regardez une fois clairement les écrivains algériens et d’autres pays qui vous censurez et vous assassinez parce que vous ne faites pas la différence entre l’intellectuel ; source de lumière et les militaires sources de tous les malheurs que vivent les intellectuels.

Yacine Mekiss ALGER

MOUSSA, ALGER, le vendredi 28 mars 2008

Les personnes indésirables par le régime autoritaire algérien que mène Abdelaziz BOUTEFLIKA qui ne sont pas encore assassiné.

Les Noms des Politiciens :
SID AHMED GHOZALI
HOCINE AIT AHMED
SAID SAADI
FERHAT M’HENNI
LOUISA HANOUNE
ALI YAHIA ABDENOUR
REDA MALEK
AHMED BENBITOUR
Les Noms de Journalistes ET écrivains:
ALI DILEM (caricaturiste)
MOHAMMED BENCHICOU (journaliste/écrivain)
ALI BOUAZIZ (journaliste/écrivain)
ANOUAR BENMALEK (écrivain)
BOUALEM SENSAL (écrivain)
HAMID SKIF (écrivain)
Les Noms de CHANTEURS ET DRAMATURGES :

LOUNIS AIT MENGUELLET (chanteur)
OULAHLOU (chanteur)
AKLI D (chanteur)
IDIR (chanteur)
TAKFARINAS (chanteur)
MOH SAID FELLAG (dramaturge)


MOUSSA, ALGER, le vendredi 28 mars 2008


Lecteur

Deborah Helpert.J’ai crée naturellement cette petite page en toute humilité à l’image de Deborah, j’ai eu la chance de lire son livre, son manifeste, son mode d’emploi, ce petit fascicule qui va s’appeler femmes, mode d’emploi. Je l’ai adoré pour la sincérité, le pragmatisme et l’intelligence du texte dans son concept.

J’ai la chance de présider le Prix Edgar Faure avec un jury auquel je n’aurai jamais pu rêver, Manuel Valls, Olivier Dassault, Elisabeth Guigou, Roland Dumas, Antoine Sfeir, Laurent Wauquiez etc. J’ai donc une certaine expérience de la littérature politique, et là je découvre ” La littérature du cœur ” et du don” car c’est un don que vous nous faites Deborah, c’est l’accès à la boite de Pandore, car pour revenir aux fondamentaux, qu’es qu’une femme ? Qu’es qu’aimer ?, Comment fait on. Ces questions restent récurrentes tout au long de la vie et c’est peut être parce que l’on peut ouvrir “femmes, mode d’emploi que tout redeviens simple.

événements poker

j'adore ces minis bouquins !!

Celine

Bonjour !

Venez voir mon nouveau site :
http://www.web-pratique.fr

Bises @ tous et toutes, a bientot sur mon site !

Céline ...

Celine

Bonjour !

Venez voir mon nouveau site :
http://www.web-pratique.fr

Bises @ tous et toutes, a bientot sur mon site !

Céline ...

Celine

Bonjour !

Venez voir mon nouveau site :
http://www.web-pratique.fr

Bises @ tous et toutes, a bientot sur mon site !

Céline ...

Celine

Bonjour !

Venez voir mon nouveau site :
http://www.web-pratique.fr

Bises @ tous et toutes, a bientot sur mon site !

Céline ...

tungstene

Bonjour,
Un auteur Ardechois de plus dans vos rayonages ça peut vous interesser ?

"Tungstene et le coquillage Magique" de Bruno Claret (un auteur Ardechois du Teil (Rhône alpes) ), vous connaissiez en Bande Dessinée ! Et bien désormais vous pourrez retrouver toutes les aventures de Tungstene en Roman.

En effet Tungstene Éditions vous proposent de découvrir (toujours du même auteur) en intégralité et gratuitement l' adaptation en roman jeunesse du premier tome de la série Bande Dessinée des aventures de Tungstene, Hallucinogene et Baliverne.

Une bonne façon de lire ou faire lire ,autrement, tout en se plongeant dans cet univers distrayant.

Description:


- 6080 av JC Atlantis, une petite île à côté de l’Atlantide. Plongez dans l’aventure Amusez-vous de l’anachronisme Vibrez d’actions débordantes et de romantisme Suivez Tungstene, Hallucinogène la Sage et Baliverne dans leurs péripéties. Dans un univers fantastique d'humour, des paysages dépaysants vous propulseront tour à tour d'une petite ville, à une plage de sable blanc, aux cocotiers et à la jungle des îles tropicales, en passant par des grottes abritant les repères de pirates puis aux tavernes de marins assoiffés... Tous cela dans un style s'adressant aux petits comme aux grands.

Résumé : Alors qu'il se promène sur la plage, Tungstene trouve un coquillage magique, qui lui permet de se téléporter à l'endroit auquel il pense. Apprenant par les journaux que des pirates commettent des méfaits à l'aide d'un coquillage identique et n'écoutant que son courage, Tungstene décide avec l'aide de ses amis de récupérer ce coquillage.

ISBN: 978-2-9162-6704-3
Éditeur: Tungstene Editions http://tungstene.free.fr mail: tungstene.commande@free.fr
Copyright: © 2008 tungstene éditions Standard Copyright License
Langue: French
Pays: France
Édition: première
Pour cela rien de plus simple, téléchargez le gratuitement et en intégralité à cette adresse : http://www.lulu.com/content/1077854 (1 document, 3.3 MB)

Vous pouvez aussi acquérir la version papier traditionnelle pour seulement 8€12 ( Attention prix suceptible de modification au 28/10/2008)

124 pages, 6" x 9" (15,4x22,7cm) , broché,

Coach Outlet Store Online

I hope this allowed, I have never used this website before so I wasn't really sure what this was going

to do. So this is just a test post. I really like this forum, it has some excellent discussions that

take place

abercrombie outlet

Hm, I'm just now reading the book Revolution in 2100, and shivers are running down my spine if I look at what the current administration is doing. Let's hope Heinleins version of the future is somewhat extreme, otherwise I must join the cabal.

Monica

a mon avis,concernant cette corhsttapae,si il veut vraiment creer un changement aux usa,et donc dans le monde,il reouvrira le dossier.il faut creer un electrochoc,l'amerique en a besoin,tout le monde attend cela,enfin je l'espere.mais bon,un coup de pied dans la fourmiliere,elles reconstruisent toujours

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.