« La journée mondiale du Livre | Accueil | Littérature (oeuf) Corse ! »

Commentaires

Gossiaux Renée

Mon époux, Guibert BODART, possède un don réel de poète que je voudrais faire connaître...
Organise-t-on toujours les "Poésiades" à Paris?

L'écrivain Ali Bouaziz

Cri d’un écrivain algérien exilé en Allemagne. Ali Bouaziz.

Salon du livre de Paris : l’inutile boycottage.

Les européens n’arrêtent pas de classer l’Algérie – ce pays situant en Afrique du nord- entre les pays arabes confinés en Asie mineure. Cela me donne même a penser que les européens sont les plus ignorants peuples qu’ont connus les temps modernes.
Je sais bien ce que signifie la raison d’état. Je sais que les arabes ont beaucoup de pétrole. Je sais qu’un arabe saoudien, avant d’arriver à son hôtel, en le réservant, il exige l’emplacement d’une ligne téléphonique aux toilettes. Mais je sais aussi, que moi, algérien de ma naissance et de ma nationalité que je ne suis pas arabe et le boycottage du salon du livre de Paris- du 14 au 19 mars 2008- n’engage que la personnalité du noceur-diplomate Abdelaziz Bouteflika, frustré et taraudé par son propre passé sans tenir compte du présent des algériens, compte par cette action séduire et impressionner les cochons arabes.
Ce n’est pas nouveau pour les algériens. Alger, cette ville africaine berbère, porte actuellement et pendant presque une année l’appellation d’« Alger capitale du monde arabe » et Tripoli, la capitale berbère de Libye est actuellement « la capitale du monde musulman ».
Que les écrivains juifs et israéliens mettent dans leurs têtes que les algériens - en tant que peuple - n’ont pas boycottés l’événement littéraire. Quant à la position du directeur du Centre culturel algérien à Paris, l’écrivain Mohamed Moulessehoul, alias Yasmina khadra, qu’il sache que quoiqu’il est a la tête d’une institution étatique algérienne, et payé par les dictateurs et les militaires d’Alger a leurs tête Abdelaziz bouteflika, son boycott du salon de livre n’engage que sa personne et son groupe de corrompus qui ne cessent de mentir aux algériens. Pour moi en tant qu’écrivain algérien, le boycott de Yasmina khadra de cet événement ne traduit qu’une obéissance aux ordres venus d’Alger. Pourtant au 07/03/2008 l’or d’une rencontre à Cologne (Allemagne) cet écrivain me disait qu’il est libre. Je me demande maintenant est-ce que Yasmina khadra est écrivain ou ambassadeur d’Algérie en France ?
Je ne dis pas cela parce que je suis pour le massacre des palestiniens, au contraire, je suis contre cet acharnement de violence contre les palestiniens, non parce qu’ils sont arabes ou autres, mais c’est une question de justice et d’humanité. Les palestiniens ont le droit de jouir de leur indépendance.
Revenant un peu en arrière, récemment le gouvernement palestinien avait des problèmes financiers suite à l’intrigue saoudienne et des USA. Les porcs de l’Arabie saoudite n’ont rien avoir avec la Palestine je pense.
Et puis il y a les égyptiens, ce virus qui a contaminé l’Afrique du nord, au moment du blocus de gaza, je pense que les égyptiens ont fermés les frontières aux palestiniens pour les voir mourir de fin. Donc ça signifie quoi ce boycottage. Ils se foutent de qui enfin par cette action?
Revenant a l’Algérie. Le fou de Abdelaziz Bouteflika en diplomate d’exhibition, avec sa diplomatie de paille oublie qu’il a emprisonné des journalistes, des écrivains, opprimé toutes oppositions « affaire Mohammed Benchicou », « interdiction de nouveau partis politiques », amnistie des terroristes, les 123 jeunes tués en Kabylie en 2001 sous le règne du président Abdelaziz Bouteflika.
Dans cette sorte de prison-hôpital psychiatrique appelée Algérie, le mal se fait chaque jour et rien ne peut réparer le mal qui a été fait. Le pays a été disloqué par l’idéologie arabe, comme un corps qui, touché aux organes sérieusement par une maladie, ne peut guérir tout de suite. Il faut du temps. Quelquefois, le corps ne retrouve pas sa forme. C’est le cas aujourd’hui de notre société encore en proie à des maladies et à des malades à la tête de l’état.
Quel rapport a-t-il ce tortionnaire, ce pervers de Abdelaziz Bouteflika avec la démocratie, avec le livre ?
Je dis cela simplement car le pouvoir algérien qui boycotte avec le clan des arabes le salon de livre de Paris, n’est qu’un groupe de militaro- politique corrompu, qui colonise les berbères en interdisant la langue tamazight, à l’instar de Shimon Pérès qui massacre les palestiniens.
Sachez mes concitoyens –algériens- que les écrivains hébreux ; Amos Oz, David Grossman, Avraham B.Yehoshua, Ron Leshem, Ron Barkai, Orly Castel-Bloom, Lizzie Doron, Israel Eliraz, Haim Gouri, Michal Govrin, Amir Gutfreund, Alon Hilu, Shifra Horn, Aharon Appelfeld et la liste des 39 autres invités d’honneur de ce salon du livre n’ont rien avoir avec la politique de Sharon ou de Pérès, quoiqu’ils défendent la culture hébreu – chose légitime pour chacun de nous- en les lisant, on comprend que se sont des gens qui sont d’abord contre la guerre et les tueries.
Mohammed Dib, - mort en exil- écrivain algérien qui a quitté l’Algérie au temps ou l’actuel président algérien Abdelaziz Bouteflika était ministre des affaires étrangères, dit ; « l’écriture est une forme de saisie du monde, mais cette saisie s’effectue dans un mouvement de recul ».
Dites-moi messieurs ! Un écrivain peut-il tuer en se reculant dans son isolement?

Pour mes amis intellectuels israéliens.

Par l’écrivain Ali Bouaziz.


Ca ne me surprend pas. Je suis un jeune écrivain algérien. J’ai déjà écris « loin est notre chemin, Monsieur le président ! », « aussi loin de Kaboul » et « la république des imbéciles ». Je ne suis pas arabe. Je suis berbère et mon Algérie est colonisée par les arabes qui ne font pas la différence entre un écrivain – homme libre et humain qui essaye de réorganiser le monde et le politique.
La décision de boycottage n’engage que la personne de Abdelaziz Bouteflika et son gouvernement. Le peuple n’à rien avoir avec ce qui se passe en Israël. Car l’Algérie est un pays musulman, mais non un pays arabe.
Les seuls perdants donc par ce boycott sont les berbères de l’Afrique du nord, Tunisie, Algérie, Maroc et Libye car les vrais arabes, ceux d’Asie mineure (saoudiens, yéménites, et autres) sont insensibles aux insultes. Un cochon ne sent pas les insultes.
Bouteflika, encore une fois prive les algériens de la communication et la connaissance en boycottant le salon du livre, en tous cas il est très connu pour cela. Ceux qui ont lus le livre de Mohammed Benchicou intitulé « Bouteflika : une imposture algérienne » sauront que ce président inculte qui vit par l’intrigue et le mensonge n’est qu’un vieux tortionnaire irresponsable.
On vit à l’exil pour fuir la police, les geôles, les balles assassines de Abdelaziz Bouteflika. Eh oui, les arabes protestent contre la valorisation d’Israël pour une semaine et oublient qu’ils colonisent l’Afrique du nord pendant 14 siècles.


Mon site Web : www.ali-bouaziz.com
E-mail : plume-4791@hotmail.fr
Algérien vivant en Allemagne


Première abdication de Yasmina khadra.

Yasmina Khadra : « Le discours de Shimon Peres est inacceptable et je ne m’inclinerai jamais ».
Dans un entretien accordé à El Khabar, le directeur du Centre culturel algérien à Paris, l’écrivain Mohamed Moulessehoul, plus connu sous le nom de Yasmina Khadra, confirme, avec un grand courage, le boycott du salon du livre de Paris, évoquant les principales raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision.
El Khabar : Confirmez-vous le boycott du salon du livre de Paris ?
Mohamed Moulessehoul : Effectivement, j’ai pris la décision de boycotter le salon du livre de Paris, et cela reste une décision personnelle qui n’a rien à voir avec la vague de boycotts de tous les écrivains arabes et algériens.
El Khabar : Quelles sont les raisons de ce boycott alors?
Mohamed Moulessehoul :Je ne veux pas participer à ce salon car ma conscience ne me le permet pas, et je crois que le discours prononcé par le président israélien a renforcer ma décision, car il a qualifié les boycotteurs d’ignorants et d’autres termes qui ne l’honorent pas. Par ailleurs, je ne peux pas participer à un salon destiné, en réalité, à défendre une cause politique, et qui demeure très éloigné du domaine culturel pour lequel il a été créé à l’origine.
El Khabar :Devons-nous comprendre, de vos propos, que vous soutenez tous ceux qui ont boycotté ce salon ?
Mohamed Moulessehoul :Je ne les soutiens pas car je ne les connais pas. Chacun est responsable de ses décisions, car il est motivé par ses propres raisons. J’ai appris, dans ma vie, à sauvegarder mon honneur, car même si mon parcours littéraire allait prendre une autre trajectoire à Paris, j’ai préféré autre chose. Je ne veux pas m’incliner, je crois à la paix, et cela n’est pas le chemin de la paix, à mon avis.
El Khabar :Ne craignez-vous pas un acharnement des médias français à votre encontre, ce qui pourrait avoir une incidence sur votre parcours littéraire ici en France ?
Mohamed Moulessehoul : Non mon frère, je suis ici en France depuis un certain temps, et je ne cèderai jamais aux pressions. Je n’ai peur de personne, et je n’ai aucune raison d’avoir peur. Il est sûr que je ne retournerai pas en arrière.



Celine

Bonjour !

Venez voir mon nouveau site :
http://www.web-pratique.fr

Bises @ tous et toutes, a bientot sur mon site !

Céline ...

paix

merci pour ce joli article :) la palestine est le seul pays arabe ou le taux d'analphabetisme et trop bas et ce pays a donné de très iminent intrelectuels arabe faut trouvé une solution a ce conflit n'oublions que nous sommes tous les descendant d'adam et eve :)

Office Professional 2007

I hope this allowed, I have never used this website before so I wasn't really sure what this was going

to do. So this is just a test post. I really like this forum, it has some excellent discussions that

take place

Handbags Online

After Italian prisoners gave her a boisterous send-off, Amanda Knox made her way home to America on Tuesday, secluded with family on the upper deck of a jetliner to Seattle as she enjoyed her first full day of freedom since her murder conviction was reversed.

topnewyorkjetsjerseys

Many people complain that computers are taking over their jobs.He shot the lion with a gun.Take it easy.Do you have any suggestions for me? He was not a bit tired.The sea sparkled in the sunlight.The sea sparkled in the sunlight.How much? Be careful not to fall ill.Take it easy, you will be all right in a couple of days.
topnewyorkjetsjerseys http://topnewyorkjetsjerseys.blogspot.com/

foot massager

Mini Germanium 15 balls facial hammer
What is Germanium?
Germanium is commonly contained in the coal and plants that grows in the soil, such as Korean ginseng, aloe, and garlic.Germanium has a nature in which if it reaches to approximately 30 degree Celsius, it balances out the bioelectric current and conditions the skin. It changes congealed blood cell, sludgy blood, back to smooth and promotes blood circulation.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.